Sélectionner une page

TEMPS DE LECTURE : 5 Minutes

 

Bonjour à toi mon très cher liseur,

 

Aujourd’hui et comme promis je vais tenter de vous aider à prendre une décision des plus importantes si vous aussi vous rêver de voir sur tous les sites de ventes et librairies votre œuvre trôner entre de grands noms de la littérature française. 

Alors ne perdons pas de temps, car il est bien compté !

 

QUE CHOISIR ENTRE : MAISON D’ÉDITION ET AUTOÉDITION ?

 

Bon, dans un premier temps je vais vous expliquer très brièvement les spécificités de chacun des deux choix.

Pour les avantages et inconvénients de chacun se sera à votre guise et votre point de vue, bien que je donne les miens, je ne suis personne pour vous dire que ma parole est juste.

 

Les maisons d’éditions n’ont qu’un vrai travail, celui de la prospection des auteurs qui correspondent avec les valeurs qu’ils souhaitent véhiculer. Car le plus important pour elles est de réussir à vendre suffisamment d’exemplaire de votre livre pour rentrer dans leur frais et faire de la marge. Beaucoup de marge de préférence ! En clair, ils ne prendront que très peu de risques quant aux choix de leurs futurs poulains de courses. Si vous ne correspondez pas avec leur valeur, c’est rédhibitoire. Après, oui, tout dépend de la taille des maisons d’éditions dont vous souhaitez envoyer votre manuscrit, et c’est vrai que je généralise, mais de ce que j’ai pu voir de ses dernières années, c’est la conclusion la plus proche de la réalité que j’en ai déduit.

Quant à l’autoédition, il s’agit là d’un moyen pour l’auteur d’éditer son livre de lui-même, sans avoir besoin de ME (Maison d’édition), en toute légalité (Avec un code ISBN entre autres et le référencement à la bibliothèque national, sinon il est difficile de pouvoir vendre son livre). 

 

Mon premier article traite de l’autoédition et du monde de requin qui y est rattaché, si vous ne l’avez pas lu, celui-ci peut ajouter quelques détails aux explications : ICI

 

LES AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS DES DEUX CHOIX !

 

À présent, je vais vous parler des inconvénients les plus importants si vous choisissiez l’option de la maison d’édition traditionnelle ! Eh il y en a un paquet. 

Le simple fait de démarcher des maisons avec son premier manuscrit est une étape très longue et éreintante. Peu, très peu d’auteur parvienne à signer et quand bien même une maison voudra de vous, ça n’est pas dis que votre livre finisse en un best-seller, là plupart du temps, ils cherchent des livres « convenables », qui viendront simplement épaissir leurs catalogues si vous ne faites pas partie des auteurs déjà connus et donc prolifiques.

 

Cependant, si les maisons d’édition traditionnelles ont des inconvénients comme la plus importante à mes yeux, de ne pas avoir la main mise sur sa propre œuvre,  ils ont également une ribambelle d’avantage.

 

Contrairement à l’autoédition, ils se doivent de vous faire part de grosses modifications à opérer sur votre œuvre pour la rendre plus professionnelle, plus « vendable ». Ils se chargeront également de la couverture et de la mise en page et du plus important et éreintant, du marketing avec les gros moyens que nous connaissons tous… Les grandes affiches dans les librairies, avec les meilleurs placements de ventes, des opérations marketing et faire parler de vous, en vous mettant en avant, via des interviews, des blogs et journaux importants et j’en passe. Vous l’aurez compris, si vous avez la chance de trouver une bonne maison d’édition, vous serez guidé du début à la fin de ce long, très long périple.

 

Si vous aimez oser, alors prenez le chemin de l’autoédition et faites-vous tout seul, en vous renseignant de la manière de faire sur des blogs comme le mien. Parce que le plus beau, à mes yeux dans l’autoédition est qu’à chaque étape de création des œuvres, on y est pour quelque chose. Il n’y a rien de plus satisfaisant que d’avoir dans ses mains le produit d’un lourd labeur.

 

À RETENIR !

 

En bref, l’autoédition est faite pour les personnes qui ont véritablement envie de tout faire par eux-mêmes et se sente prêt à donner de leur être pour se retrousser les manches et réussir ! C’est donc un parcours tout aussi ardu qui t’attends, si tu choisis cette option, car tu n’auras aucune aide, mais cela peut t’apporter beaucoup : De la confiance en soi, de la régularité dans ton travail et le plus important à mes yeux, l’accomplissement personnel.

Si au contraire tu préfères le choix de la maison d’édition, alors je te souhaites un bien du courage pour trouver preneur de ton œuvre. Après tout, qui ne tente rien n’a rien, alors fais ce que bon te semble. Fait ce que tu penses être le meilleur choix pour toi.

 

MON AVIS : j’ai choisi l’autoédition, car cela me permet de rendre mon livre tel que je l’imagine et n’est restreint par personne même si la charge de travail est bien plus importante. Autre point à prendre en compte, j’ai également fait ce choix par passion, car financièrement je peux me le permettre. Mon but est de partager mes histoires. (L’autoédition coute cher ! C’est un point très important à prendre en considération pour votre décision.)

INFO + : Afin de mettre les points sur les « i », pour ne pas vous leurrer si vous chercher à éditer votre livre de la manière la plus traditionnelle et que vous pensez qu’il s’agit là d’un exercice simpliste pour vous éviter l’autoédition, en 2020, plus de 99% des manuscrits ont été refusés. En 2021, cette année donc, le nombre de manuscrits envoyé aux maisons d’éditions à été faramineux. Si vous voulez en savoir plus sur ce sujet, c’est ICI !

 

J’espère avoir répondu a une ou plusieurs de tes questions, à très bientôt et passe une agréable fin de journée !